En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

logo.gif

ENFANTS, ESPOIR DU MONDE : EEDM

2018_Photo_accueil.jpg

Récolte des graines de palmes, concassées ensuite par les enfants de l'orphelinat de Ntolo au Cameroun.

 Mouvement d'aide à l'enfance en détresse. Association dont la mission est reconnue d'utilité publique.

Nos objectifs : Education et santé 6000 enfants aidés là-bas Des bénévoles ici --> La totalité des dons pour les enfants là-bas Parrainer un enfant avec seulement 25€ par mois, mais il ne reste que 6,25€ à votre charge après réduction d'impôt

Prochaines manifestations

4 août 2019 Stand EEDM à Lichtenberg
18 août 2019 Tartes flambées chez Nicole et Pierrot Christmann à Reipertswiller – Rue du moulin  et vente d’artisanat
8 septembre 2019 8e édition de la marche solidaire du S7 à Haegen
28 et 29 septembre 2019 Stand EEDM à «La rentrée des Associations» au Parc de la Citadelle à Strasbourg
29 septembre 2019 : Haegen brocante-dressing dans les rues, sur le parking salle des fêtes et au 25 rue du  Maréchal Leclerc
13 et 14 octobre 2019 Stand EEDM au Messti – Espace W à Weyersheim avec vente de tombolas
10 novembre 2019 «Baeckeoffe»  Espace W  - Weyersheim avec loterie
25 et 26 novembre 2019 Vente de Noël à Hautepierre
30 novembre 2019 Stand EEDM au marché de Noël de Bietlenheim
1er décembre 2019 Vente d’artisanat au Neudorf
8 décembre 2019 Fête de Noël à Breuschwickersheim1
3 et 14 décembre 2019 Vente EEDM au Super U de Lingolsheim
14 et 15 décembre 2019 Stand EEDM au marché de Noël de Weyersheim, Place de la mairie

Lire la suite Lire la suite

4 août 2019 Stand EEDM à Lichtenberg
18 août 2019 Tartes flambées chez Nicole et Pierrot Christmann à Reipertswiller – Rue du moulin  et vente d’artisanat
8 septembre 2019 8e édition de la marche solidaire du S7 à Haegen
28 et 29 septembre 2019 Stand EEDM à «La rentrée des Associations» au Parc de la Citadelle à Strasbourg
29 septembre 2019 : Haegen brocante-dressing dans les rues, sur le parking salle des fêtes et au 25 rue du  Maréchal Leclerc
13 et 14 octobre 2019 Stand EEDM au Messti – Espace W à Weyersheim avec vente de tombolas
10 novembre 2019 «Baeckeoffe»  Espace W  - Weyersheim avec loterie
25 et 26 novembre 2019 Vente de Noël à Hautepierre
30 novembre 2019 Stand EEDM au marché de Noël de Bietlenheim
1er décembre 2019 Vente d’artisanat au Neudorf
8 décembre 2019 Fête de Noël à Breuschwickersheim1
3 et 14 décembre 2019 Vente EEDM au Super U de Lingolsheim
14 et 15 décembre 2019 Stand EEDM au marché de Noël de Weyersheim, Place de la mairie

Fermer Fermer

 ↑  

EEDM

Les centres

Ventes d'artisanat

Visites

 805413 visiteurs

 5 visiteurs en ligne

Saint Louis du Sud

HAITI : SAINT-LOUIS DU SUD
 

Visite 2019

Lors de notre voyage en Haïti de mars 2019, nous avons fait escale plusieurs heures à St Louis du Sud pour voir les élèves et faire la connaissance de Sr Altagrâce qui a la charge des deux écoles depuis la rentrée 2018-2019.

02 prescolaires  St Jude.JPG

préscolaires de St Jude


L’école St Jude est dans la ville même de St Louis du Sud, juste à côté de la grand-route où défilent les camions… Il y a 320 élèves de la maternelle à la fin de notre primaire. Les élèves viennent parfois de loin, à pied. Leurs parents sont souvent des paysans avec des revenus aléatoires ; il y a aussi beaucoup de familles monoparentales ; certaines familles ne paient rien, et la moitié seulement paie entièrement les frais scolaires demandés (environ 37€ pour l’année).
 

03 Chant accueil une classe de primaire de St Jude.JPG

chant d’accueil d’une classe de primaire à St Jude


Il y a onze enseignants qui ne sont pas normaliens pour la plupart et qui touchent, en moyenne, un salaire de 58 € par mois.
Actuellement les élèves sont un peu à l’étroit dans les classes et dans la cour de récréation ; de plus la proximité de la route est dangereuse.
Déjà en 2016, la précédente directrice, Sr Marie-Roseline, nous avait montré le terrain sur lequel devrait être bâtie une nouvelle école, plus grande et plus éloignée de la route. Malheureusement, il n’y a pas le financement nécessaire pour entreprendre les travaux : ce serait essentiellement aux frais de la Congrégation des Sœurs de la Charité St Louis.

 

04  les petits de primaire en classe St Jude.JPG

Les petits de primaire en classe à St Jude

L’école Kay Fidel est une petite école dans une zone forestière et à côté d’une rivière qui déborde souvent. L’accès se fait uniquement par des chemins de terre et lorsqu’il a trop plu, les parents n’envoient pas les enfants à l’école à cause de la boue. Le niveau des élèves n’est pas très bon.
 

05 Une partie de Kay Fidel.JPG

une partie de l’école Kay Fidel
 

Nous avons été très bien accueillis par élèves et professeurs et avons assisté à la distribution du repas.
 

06 les enfants de Kay Fidel pour les remerciements..JPG

des élèves de Kay Fidel pour les remerciements

La cantine : comme ailleurs les enfants mangent dans leur salle de classe. Faute de moyens, à cause notamment de l’augmentation des prix, il n’y a plus qu’un repas servi par semaine ; ce jour-là c’était une grosse assiette de riz avec un peu de sauce. La cuisine est faite à St Jude et, pour Kay Fidel, la grosse casserole est amenée en moto jusqu’à l’école.
 

07 distribution du repas Kay Fidel.JPG

distribution du repas à Kay Fidel

Nous avons beaucoup apprécié l’accueil des élèves, des professeurs et de Sœur Altagrâce qui fait le maximum pour ces deux écoles. Il faudrait que les ressources soient plus importantes pour permettre de servir plus d’un repas par semaine.

Anne Willemin 23/04/2019

Choisissez et cliquez
* Après la visite en mars 2016

* Depuis 1984

Saint-Louis du Sud est une petite ville au bord de la Mer des Caraïbes et à proximité des montagnes du Sud d’Haïti : un très beau cadre, mais beaucoup de pauvreté.

Compte-rendu de la visite à Saint Louis du Sud (mars 2016)

Trois responsables d’EEDM ont rendu visite aux deux écoles soutenues par l’association le 10 mars 2016. Nous avons pu ainsi faire la connaissance de Sœur Marie-Roseline Hilaire (de la congrégation de la Charité St Louis) qui a remplacé Sr Pauline Lamontagne, rentrée au Canada prendre une retraite bien méritée. Sœur Marie-Roseline dirige les deux écoles : St Jude à St Louis du Sud même, et Kay Fidel à la campagne, depuis la rentrée 2013.

Nous avons été très contents de rencontrer une personne dynamique, souriante et entreprenante.

01_SDLS_St_Jude_Sr_Marie-Roselyne_dans_la_grande_salle_de_l_ecole.jpg

L’école St Jude accueille 318 élèves : trois classes de maternelle et six niveaux du primaire.

02_SDLS_St_Jude_une_partie_de_leecole_et_cour_de_reecreeation.jpg

Les enfants étaient en « examen », c’est-à-dire compositions de fin de trimestre ; pour ces exercices, le manque de place dans les classes oblige à installer des tables dans la cour…

03_SLDS_St_Jude_eleves_pendant_l_examen_dans_le_passage.jpg

Nous avons quand même eu droit à des chants de bienvenue dans toutes les classes et à une chorale composée d’enfants de différentes classes dans la grande salle (après la fin des examens).

04_SLDS_St_Jude_classe_primaire.jpg 05_SDLS_St_Jude_accueil_des_maternelles.jpg 06_SDLS_St_Jude_chorale_des_eleves.jpg

Les enfants sont joyeux, pleins d’idées, et assez autonomes.

En temps ordinaire (hors examen), les enfants ont un repas trois fois par semaine ; comme ailleurs, les enfants mangent dans leurs classes et les menus sont à base de riz.

07_SDLS_St_Jude_cuisine.jpg

L’écolage est de 500 dollars haïtiens par an (un peu moins de 40 €) ; les enfants sont issus de familles pauvres et certains marchent plus d’une heure pour venir à l’école.

Kay Fidel est une petite école d’une cinquantaine d’élèves, de la maternelle à la 4ème année du primaire. La situation de l’école, proche de la rivière, explique qu’elle est parfois inondée et abîmée

08_SDLS_Kay_Fidel_vue_generale.jpg 09_SDLS_Kay_Fidel_mur_et_cloture_abimes.jpg

Les familles sont très pauvres et l’écolage demandé est très faible (500 gourdes par an soit environ 8 €) ; il est difficile d’avoir des enseignants d’un bon niveau.

Là aussi l’accueil a été très chaleureux : les instituteurs participaient à la chorale.

10_SDLS_Kay_Fidel_chorale_des_enfants.jpg

En 2015, EEDM a envoyé 7000 € à St Louis du Sud ; cet argent sert à payer certains professeurs, les cuisinières, de la nourriture. Celle-ci provient aussi de quelques dons locaux.

Sœur Marie-Roseline se débat dans de grandes difficultés, avec énergie. L’école Kay Fidel pourra-t-elle continuer ?

Le principal projet concerne St Jude. Actuellement l’école est très proche de la grand-route où camions et cars passent à toute vitesse. Un terrain, situé un peu plus haut, a été cédé pour construire une nouvelle école. Quand cela sera-t-il fait ???

11_SDLS_St_Jude_classe.jpg 12_SDLS_St_Jude_maternelles.jpg

Merci aux donateurs d’EEDM ; si l’action menée par EEDM aux deux écoles de St louis du Sud vous intéresse, vous pouvez faire un don (voir la page d’accueil du site).

Anne Willemin 20/04/2016


.

.

.
Depuis 1984 EEDM aide au fonctionnement de l’école dirigée par une Sœur de la Charité Saint Louis, actuellement Sœur Pauline Lamontagne.

Haïti, dont la population est très jeune, manque d’écoles gratuites et pour l’avenir du pays, l’instruction des enfants est indispensable.

Aujourd’hui, l’école compte 150 élèves de maternelle et de premières années du primaire. Une grande maison abrite trois salles de classe et le logement du gardien ; les autres classes sont dans des bâtiments indépendants comme la cuisine. Comme ailleurs les enfants ne mangent pas suffisamment chez eux et le repas pris à l’école est indispensable pour profiter de l’enseignement dispensé.

EEDM envoie 3000 dollars US par semestre qui servent à compléter le salaire du directeur adjoint, des quatre enseignants et du gardien. Cela permet aussi d’entretenir les locaux. EEDM, à plusieurs reprises, a envoyé des sommes supplémentaires pour faire des réparations après le passage d’un cyclone … et pour permettre de construire de nouvelles classes.

Sœur Pauline tient à ce que les parents fassent un petit effort financier pour la cantine, estimant qu’il ne faut pas tout donner. Mais c’est très difficile pour les parents qui la plupart du temps n’ont pas de travail.


Date de création : 09/07/2008 : 16:27
Dernière modification : 24/04/2016 : 15:23
Catégorie : Les centres - HAITI