logo.gif

ENFANTS, ESPOIR DU MONDE : EEDM

eedm_bandeau.jpg

 Mouvement d'aide à l'enfance en détresse. Association dont la mission est reconnue d'utilité publique.

Nos objectifs : Education et santé 5000 enfants aidés là-bas Des bénévoles ici --> La totalité des dons pour les enfants là-bas Parrainer un enfant avec seulement 25€ par mois, mais il ne reste que 6,25€ à votre charge après réduction d'impôt

EEDM
Les centres
Ventes d'artisanat
Visites

 555049 visiteurs

 9 visiteurs en ligne

Prochaines manifestations

- 15 et 16 décembre 2017 vente de Noël au SuperU de Lingolsheim

- Dimanche 25 février 2018 : petit déjeuner familial et gourmand de 8h à 12h à Weyersheim

- Dimanche 25 février 2018 :  repas choucroute  à Haegen à partir de midi. Tombola au cours du repas

- 7 avril 2018 AG à Breuschwickersheim

Lire la suite Lire la suite

- 15 et 16 décembre 2017 vente de Noël au SuperU de Lingolsheim

- Dimanche 25 février 2018 : petit déjeuner familial et gourmand de 8h à 12h à Weyersheim

- Dimanche 25 février 2018 :  repas choucroute  à Haegen à partir de midi. Tombola au cours du repas

- 7 avril 2018 AG à Breuschwickersheim

Fermer Fermer

 ↑  
Orphelinat MANOJ MANJARI SISHU BHAWAN
KEONJHARGARH, Etat de l’Orissa
INDE



L’Orphelinat Manoj Manjari Sishu Bhawan a été fondé le 17 mai 1973 par Sri Narendra Mohapatra, suite à un cyclone sans précédent dans la région. Beaucoup d’enfants sont touchés par cette catastrophe qui les laisse sans famille et bien évidemment sans ressources. Sri Narendra Mohapatra, alors photographe au journal « The Samaj » est en reportage sur place. Il rencontre beaucoup de ces enfants et, avec l’aide des autorités du district et d’autres organisations philanthropiques, indiennes et étrangères, il crée la structure pour venir en assistance à la population, particulièrement pour l’aide à l’enfance. Le terrain est offert par la princesse de la région, la « Rajmata, Smt Manoj Manjari Devi »et c’est donc naturellement que l’institution prend son nom. « Sishu » voulant dire « enfant » et « bhawan » voulant dire « maison », « La maison des enfants de la princesse Manoj Manjari » (Manoj Manjari Sishu Bhawan - MMSB) est, depuis sa création, un refuge pour enfants orphelins ou abandonnés.
En 1990, l’orphelinat s’est vu décerner le « National Award » en reconnaissance des services rendus. Indira Gandhi en fut la plus illustre visiteuse.

Le centre se localise à Keonjhargarh, petite bourgarde dans le district de Keonjhar (état de l’Orissa), située à 600 m d’altitude, assez proche des frontières du Jharkhand et du Bengale, à 225 kilomètres de Bhubaneswar, la capitale de l’état, et à environ 200 kilomètres au sud-ouest de Kolkata (Calcutta).
Keonjhar, comme tout l’Orissa, est une région tribale avec des habitants vivant sous le seuil de pauvreté dans des conditions d’hygiène rudimentaires avec pour conséquence des problèmes de malnutrition, de malaria, etc... Ces tribus, pour certaines très primitives, sont aujourd’hui protégées par le gouvernement indien conscient qu’elles représentent un témoignage ultime de l'Inde originelle.
Image1.jpg 560.jpg

Initialement Manoj Manjari Sishu Bhawan a démarré comme orphelinat pour accueillir les enfants en détresse. Les activités ont été élargies par la suite, aussi bien dans l’orphelinat même qu’à l’extérieur. Font maintenant partie du MMSB l’orphelinat, un centre d’apprentissage pour l’agriculture et une école pour les enfants sourds, muets et aveugles. Par ailleurs, des écoles et un centre de santé ont été crées à Somagiri, à une vingtaine de kilomètres de Keonjhargarh.

1. A l’orphelinat même, plus de cent enfants sont répartis dans deux bâtiments, un pour les filles, l’autre pour les garçons. Ces bâtiments sont pourvus de toutes les commodités. Les enfants jusqu’à l’âge de 5 ans sont hébergés dans un troisième bâtiment appelé « Home Sweet Home » et sont sous la garde de nurses confirmées. Une école se trouve à l’entrée du centre. Les enfants suivent aussi des cours de musique et de danse. Si certains enfants sont adoptés par des familles indiennes, suédoises... ou alsaciennes, d’autres à l’issue de leur cursus se dirigeront vers la vie active.
Image2.jpg

2. En 1979 un centre de formation agricole a ouvert ses portes au lieu dit Sidhamath, situé à la périphérie de Keonjhargarh. Enfants Espoir du Monde y a fait construire deux bâtiments pour l’accueil des enfants ; ces bâtiments ont par la suite, à la demande de l’état, été affectés spécifiquement aux enfants aveugles et sourds-muets, scolarisés sur place et pris en charge par le gouvernement de l’Orissa. Sous l’autorité d’un enseignant, de jeunes garçons issus du Sishu Bhawan sont initiés aux travaux d’agriculture et cultivent une grande partie du terrain.

3. En 1982, avec l’aide d’un organisme suédois, Manoj Manjari Sishu Bhawan, a créé au Harichandanpur Block à Somagiri, un centre scolaire pour les enfants des tribus environnantes. Cinq écoles ont été construites dont trois ont été cédées au gouvernement en 1989. Une école primaire et un collège sont toujours gérés par l’orphelinat.
 
174.jpg

4. Une unité de huit lits, nommée « Tribal Health Center » (Centre de santé tribal) fonctionne depuis 1984, également à Somagiri. Dès 1977, afin de dispenser des soins médicaux aux populations tribales, le MMSB avait mis en route un « service mobile de santé ». Le centre s’occupe de 32 villages et dispense une éducation pour la santé, l’hygiène, l’environnement, la propreté, etc... Ce sont plus de 20000 patients qui passent au centre, chaque année. Des jeunes femmes formées au Tribal Health Centre assurent le service dans chaque village. Elles participent entre autres aux campagnes de vaccination.

A ce jour, Enfants Espoir du Monde parraine de manière constante 45 d’enfants du Manoj Manjari Shishu Bhawan. Ces enfants, qui grâce à leurs « sponsors » comme il se dit là-bas, peuvent suivre leur scolarité dans de bonnes conditions afin d’acquérir éducation et savoir.
 
294.jpg

EEDM prend également en charge les salaires de deux femmes chargées de l’encadrement des enfants ainsi qu’une allocation versée à l’assistant du directeur pour son travail à l’orphelinat assuré bénévolement. Environ 330000 Indian roupies sont envoyées chaque semestre, en partie grâce à la générosité de ces parrains et marraines qui participent tous les mois au bon fonctionnement du MMSB.
Par ailleurs, des manifestations ponctuelles ciblées sont organisées tout au long de l’année par des membres d’EEDM. Un concert programmé à Haguenau fin 2005 a, par exemple, permis l’installation d’une salle informatique, projet incontournable dans ce pays reconnu comme leader dans ce domaine. Comme le souligne Monsieur Mishra, le directeur, dans son dernier courrier : « You will be happy to know that the vocationnal units viz. Computers classes, tailoring, crafts, etc in MMSB are running very well. You will get pictures very soon.»

Tous ces engagements dans le seul espoir de donner à ces enfants un avenir meilleur, ces enfants qui devenus adultes garderont sans doute dans leur cœur le souvenir de ce soutien venu d’ailleurs....
456.jpg
 

Contact : Mme Dominique Etienne (dometienne@netcourrier.com)

Date de création : 12/09/2007 : 08:39
Dernière modification : 13/03/2013 : 10:54
Catégorie : Les centres - INDE
Page lue 6751 fois